Morgan Legaré, Artiste Visuel, Tiohtiá:ke/Montreal (CAN)







Natif de Trois-Rivières Morgan Legaré vit et travaille à Tiohtiá:ke/Montréal.


Il a présenté son travail individuellement ainsi qu’en exposition de groupe à la galerie Laroche/Joncas à Montréal. Legaré partage son implication dans la communauté artistique montréalaise à titre de membre actif au sein du centre d’artistes CIRCA art actuel. Il fait aussi régulièrement don de ses œuvres à des organismes tels que Les Impatients pour leur exposition Parle-Moi d’amour. Dans une future collaboration avec le commissaire Jean-Michel Quirion, il présentera l’exposition Extraction au centre d’artistes L’Œil de Poisson à Québec et participera à une résidence de recherche-création à AXENEO7 à Gatineau. Il participera également à la 5e édition d’Artch à Montréal. Son travail se retrouve dans la collection Majudia, d’Ubisoft Montréal, ainsi que dans plusieurs autres collections privées au Québec.








En cours
Installation
“Formes et fonctions entrent en tension. Qui plus est, des assemblages et des moulages de fibres aux consonances intemporelles se déclinent çà et là sur les dispositifs d’aluminium. Leur stabilité semble précaire. Les reliefs de textiles aux textures polymorphes — acérées, striées ou torsadées —, levés en saillie ou creusés en sillon, sont figés en des sortes de négatifs. Les envers sont dévoilés”


2022
Épreuves numériques
Sortie d’un monde 3D complètement abstrait mais curieusement grandement connecté avec la trace et le corps fantôme


Reproduction
   |Exposition 

Née d'un effort afin de faire la reproduction exacte de mes deux dernières séries via un logiciel d'exploration 3D


2020
Exposition solo Laroche/Joncas
Ayant comme point de départ le maillage entre objet virtuel et matérialité physique. Images imprimées, architectures et arrangements spatiaux entrent en dialogue dans le lieu d’exposition pour générer de nouvelles expériences cognitivo-perceptives.


Je dirais pas non /
What it feels like to
be floating around
2019
Installation
Audio | visuel

Une installation immersive questionnant le spectateur par rapport à sa perception l'architecture en réunissant abstraction géométrique et organisation spacial.



No. 4
2018
Sculpture | Peinture

Une réflexion à l'écart entre les projets architecturaux et leur concrétisation














Biographie





Natif de Trois-Rivières, Morgan Legaré vit et travaille à Montréal. En 2018, il a présenté son travail pour une première fois lors d’une exposition de groupe à la galerie Laroche/Joncas (Montréal). L’année 2019 est ensuite marquée par son arrivée au sein d’Art Souterrain (Montréal) avec qui il œuvre à la conception et à la mise en espace des différents projets. En 2020, Legaré diffuse sa première exposition individuelle à la galerie Laroche/Joncas, puis en 2021, il se joint à CIRCA art actuel à itre de membre actif. Depuis, il a fait don de plusieurs œuvres à des organismes tels que Les Impatients pour leur initiative Parle-Moi d’amour. En 2022, en collaboration avec le commissaire Jean-Michel Quirion, il présentera l’exposition Extraction au centre d’artistes L’Œil de poisson (Québec) et participera à une résidence de recherche-création au centre d’artistes AXENÉO7 (Gatineau). Son travail se retrouve dans la collection Majudia, d’Ubisoft Montréal, ainsi que dans plusieurs autres collections privées au Québec.


Démarche





Morgan Legaré produit des œuvres par le biais de rendus 3D et d’impressions numériques, ayant comme genèse le maillage entre l’objet matériel et virtuel. Images imprimées, architectures modulables et arrangements spatiaux à la fois picturaux et sculpturaux se superposent dans le lieu d’exposition pour générer des expériences installatives cognitivo-perceptives. Formes et fonctions entrent en tension. Ses propositions re-déjouent habilement de la circulation et de la contemplation.


À travers ses plus récentes réalisations, Legaré s’intéresse aux mécanismes bilatéraux entre l’automatisation et le contrôle. Tiré d’une spécialité aisant partie du spectre en contrôle industriel, l’automatisation est un procédé visant à croitre le rendement et la qualité de production d’un.e opérateur.ice en lui donnant accès à une technologie avancée. Selon les rouages de cette spécialité, l’artiste s’affaire à créer d’une façon contre-productive avec un logiciel d’exploration 3D de façon à contester la réalité d’un travail partagé avec cette technologie. Cette étude vise alors à mettre à l’épreuve notre relation avec l’art numérique, ainsi que les façons systématiques d’en produire en d’en (sur)consommer si aisément.










Menu ︎













Morgan Legaré, Artiste Visuel, Tiohtiá:ke/Montreal (CAN)











Projets / Expositions



 
2021
Installation
Extraction est le produit de recherches sur la fabrication de sculptures à partir de différents textiles via l’assemblage d’une installation composées de profils d’aluminium extrudés.


2022
Épreuves numériques
Sortie d’un monde 3D complètement abstrait mais curieusement grandement connecté avec la trace et le corps fantôme


Reproduction
   |Exposition

Née d'un effort afin de faire la reproduction exacte de mes deux dernières séries via un logiciel d'exploration 3D


2020
Exposition solo Laroche/Joncas
Ayant comme point de départ le maillage entre objet virtuel et matérialité physique. Images imprimées, architectures et arrangements spatiaux entrent en dialogue dans le lieu d’exposition pour générer de nouvelles expériences cognitivo-perceptives.


Je dirais pas non /
What it feels like to
be floating around
2019
Installation
Audio | visuel

Une installation immersive questionnant le spectateur par rapport à sa perception l'architecture en réunissant abstraction géométrique et organisation spacial.


No. 4
2018
Sculpture | Peinture

Une réflexion à l'écart entre les projets architecturaux et leur concrétisation






Menu ︎













Morgan Legaré, Artiste Visuel, Tiohtiá:ke/Montreal (CAN)











Oeuvres disponibles




 

︎


(En cours de production)








Menu ︎














Morgan Legaré, Artiste Visuel, Tiohtiá:ke/Montreal (CAN)











CV




 

* (Cliquez sur l’icone)








Menu ︎














Morgan Legaré, Artiste Visuel, Tiohtiá:ke/Montreal (CAN)





Extraction
Installation, sculpture
Travail en cours



Texte : Jean Michel Quirion
Crédit photo : Mike Patten
Lieux de diffusions : L’Œil de Poisson (2022)
Place Montréal Trust, Les appartements du MBAM (2021)


Démarche :

À travers ses plus récentes réalisations, Morgan Legaré s’intéresse aux mécanismes bilatéraux entre l’automatisation et le contrôle. Tiré d’une spécialité faisant partie du spectre en contrôle industriel, l’automatisation est un procédé visant à croître le rendement et la qualité de production au moyen d’une technologie avancée. Selon les rouages de cette spécialité, l’artiste créer d’une façon contre-productive avec un logiciel d’exploration 3D de façon à contester la réalité d’un travail partagé avec cette technologie, de même qu’avec des matériaux à ouvrer.

Les expérimentations bi-tridimensionnelles à la spatialité insoupçonnée, tant matérielles que virtuelles, s’intègrent aux composantes architecturales des espaces d'exposition. Extraction s’appréhende telle une série de micro-chantiers installatifs. Par des interventions architectoniques d’une imposante fragilité en profils d’aluminium, Legaré édifie autrement les salles. Par le biais d’images aux effets illusionnistes, de stimuli visuels en textiles, d’embuscades matérielles et de dispositifs-structures hors-normes et protéiformes, il détourne la perception de ces lieux. Inhérentes à ces supports, les images façonnées numériquement génèrent leurs propres variations de spatialisation et révèlent des interstices parfois liminaux. Formes et fonctions entrent en tension. Qui plus est, des assemblages et des moulages de fibres aux consonances intemporelles se déclinent çà et là sur les dispositifs d’aluminium. Leur stabilité semble précaire. Les reliefs de textiles aux textures polymorphes — acérées, striées ou torsadées —, levés en saillie ou creusés en sillon, sont figés en des sortes de négatifs. Les envers sont dévoilés. La matière s’effondre et s’enfonce. Les œuvres relèvent des processus lents et de techniques obstinément ambitieuses, laborieuses et minutieuses. Les procédés de réalisation, résultant de savoir-faire empiriques et de gestes appliqués — non automatisés, mais contrôlés —, sont saillants. Les pièces sont ainsi extraites de la logique productiviste et instantanée devenue la norme.

Immersive, l’installation monumentale Extraction déjoue habilement de la circulation et de la contemplation. Elle offre une expérience cognitivo-perceptive aux visiteur.euse.s.

Le présent corpus témoigne d’une attention propre à la (sur)productivité, dé-re-construit de signes et de traces, immanents à ce qui se fabrique tant par les mains de l’artiste dans son atelier qu’à son écran.  
 










Menu ︎













Morgan Legaré, Artiste Visuel, Tiohtiá:ke/Montreal (CAN)





Ghost
Série d’épreuves numérique
2022







Sortie d’un monde 3D complètement abstrait mais curieusement grandement connecté avec la trace et le corps fantôme










Menu ︎












Morgan Legaré, Artiste Visuel, Tiohtiá:ke/Montreal (CAN)





Reproduction
    | Exposition
Exploration multiplateforme 
Recherche en cours



Cette recherche est née d'un effort afin de faire la reproduction exacte de mes deux dernières séries via un logiciel d'exploration 3D. Ce geste a pour but de séduire un jury avec l'intégration de rendus réalistes dans mon dossier afin d'y exposer ces oeuvres, tantôt sous forme physique.

Étant donner qu'un logiciel de ce type utilise un degré de réalisme impressionnant, j'ai répété au geste près, le procédé de fabrication de mes sculptures via mon installation à l'exception de les laisser vivre dans un univers non tangible. Cela m'apporte donc à créer ce maillage multi-plateforme avec les œuvres dans leurs formes physique et digitale, nous apportant à observer la réalité d'un travail multidisciplinaire.





 





Menu ︎













Morgan Legaré, Artiste Visuel, Tiohtiá:ke/Montreal (CAN)





Automatisation 
& Contrôle
Exposition Solo
2020









Galerie Laroche/Joncas
Crédit photo : Mike Patten
Texte : Émilie Granjon


Invité à présenter ses recherches alliant art numérique et sculpture, Morgan Legaré présentera le fruit d’une résidence de plusieurs semaines à la galerie Laroche/Joncas dans le cadre d’une exposition solo du 1er au 15 septembre 2020. L’artiste présentera des œuvres réalisées par le biais de rendus 3D et d’impressions digitales, ayant comme point de départ le maillage entre objet virtuel et matérialité physique. Images imprimées, architectures et arrangements spatiaux entrent en dialogue dans le lieu d’exposition pour générer de nouvelles expériences cognitivo-perceptives. En créant ses installations, Morgan Legaré propose au spectateur une expérience sensorielle inusitée. Il utilise la sculpture sous une forme aliénante, invitant ainsi le regardeur à interagir avec cette nouvelle spatialité.






Tiré d'une spécialité faisant partie du spectre en contrôle industriel, l'Automatisation est un procédé visant à croitre le rendement et la qualité de production d'un.e opérateur.ice en lui donnant accès à une technologie avancée.


Faisant écho à cette spécialité, tout en explorant la souche de sa définition, l'artiste travaille d'une façon contre-productive avec un logiciel d'exploration 3D de manière à déjouer le calcul des images et créant ainsi des œuvres inachevées. C'est alors qu'en capturant l'image en pleine modélisation que carrés oranges et marques de rendus numériques apparaissent, reprenant depuis, le contrôle sur une méthode dite automatique, il questionne la réalité d'un travail accompli et/ou partagé avec cette technologie.















Menu ︎













Morgan Legaré, Artiste Visuel, Tiohtiá:ke/Montreal (CAN)